Réponse à la énième attaque de Monsieur Chardon